Variantes du virus COVID-19 en Belgique

Variantes du virus COVID-19 en Belgique

Régulièrement, des rapports sur de nouvelles variantes du virus COVID-19 apparaissent. Quelles sont les variantes présentes en Belgique ? Les vaccins existants sont-ils efficaces ?

Comment les variantes apparaissent-elles ?

Commençons par le début : lorsqu’un virus est largement répandu dans la population et provoque de nombreuses infections, la probabilité qu’il mute augmente. Plus le virus a de possibilités de se propager, plus il se réplique, et plus il a de chances de s’adapter (Source : OMS). La plupart des mutations n’ont aucun impact ou un impact limité sur la capacité du virus à provoquer une infection et une maladie. Cependant, les mutations peuvent modifier les propriétés du virus, selon l’endroit où elles se produisent dans le matériel génétique. Par exemple, l’infectivité peut varier (entraînant une propagation plus rapide ou plus lente).

VoCs contre VoIs

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait une distinction entre les “Variants of Concern” (VoC) et les ‘Variants of Interest’ (VOI). Les VOC’s sont considérées comme préoccupantes.  Les VOI’s sont considérées comme ‘intéressantes’. Actuellement, 4 variantes de VoC sont connues : des variantes identifiées pour la première fois en Angleterre, en Afrique du Sud, au Brésil /Japon et maintenant récemment en Inde. En outre, 6 variantes sont connues comme Variantes d’intérêt (Source : OMS et Sciensano).

Variantes du COVID-19 en Belgique ?

Toutes les variantes identifiées de VoC ont également été trouvées en Belgique au cours des derniers mois. La variante britannique prédomine dans les échantillons examinés, suivie des variantes sud-africaine et brésilienne, mais toutes deux dans une bien moindre mesure (Sciensano). La variante britannique est considérée comme beaucoup plus contagieuse. Des chercheurs britanniques (Nicholas Davies et al.) estiment que cette variante a un taux de reproduction de 43 à 90 % supérieur à celui des variantes déjà existantes du SRAS-CoV-2 (Source : Science).

Variantes et vaccins

Les vaccins existants ont un point commun : ils induisent tous des anticorps contre une protéine virale cruciale, la protéine dite couronne du SRAS-CoV-2. Dans les variants VoC identifiés, le virus est modifié dans une zone spécifique, à savoir celle qui contient les éléments constitutifs de la protéine couronne. Ce dernier peut alors se modifier de telle sorte que les anticorps semblent moins le reconnaître, ce qui peut réduire l’efficacité du vaccin.

Les vaccins actuels offrent-ils une protection suffisante ?

On pense que les vaccins actuels COVID-19 offrent au moins une certaine protection contre les nouvelles variantes du virus (source : OMS). Pour l’instant, nous devrons attendre de nouveaux résultats scientifiques pour déterminer leur impact exact. Selon le virologue Johan Neyts (KULeuven), les vaccins actuels semblent encore protéger contre la variante britannique. Mais la présence de la mutation dite E484K dans les variantes sud-africaine et brésilienne est préoccupante (Source : De Standaard). À mesure que les scientifiques approfondissent leurs connaissances sur les différentes variantes et sur le fonctionnement des vaccins, ces derniers devront être adaptés pour offrir une protection contre les nouvelles variantes.

Sans corona après la vaccination ?

La vaccination est donc un élément crucial dans notre lutte contre la pandémie de corona. Mais alors que nous en apprenons de plus en plus sur le virus COVID-19 et ses différentes variantes en Belgique, nous devons avant tout continuer à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher sa propagation, et pour empêcher le développement de nouvelles variantes qui réduiraient l’efficacité des vaccins existants. Le maintien d’une certaine distance, l’hygiène personnelle et l’utilisation d’équipements de protection tels que des masques chirurgicaux et des masques FFP2 de haute qualité restent extrêmement importants.

Gerelateerde blogberichten

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *