L’utilisation des masques FFP2 dans les cabinets dentaires

Nous avons rendu visite au dentiste Pieter Peeters, qui dirige un cabinet de groupe à Anvers avec 10 dentistes et 15 assistants, et l’avons interrogé sur son expérience en matière d’équipements de protection individuelle en pleine crise du Covid-19.

En regardant l’année écoulée, votre façon de travailler a-t-elle beaucoup changé par rapport au passé en ce qui concerne votre protection personnelle ?

Avant la pandémie, nous utilisions un masque buccal chirurgical, nos vêtements professionnels et des gants comme protection. Depuis l’épidémie, nous utilisons désormais des masques FFP2, des gants, des lunettes de protection, des tabliers chirurgicaux lavables et un bonnet chirurgical. Au début, nous portions un écran facial standard, bien que cela ait depuis été limité à certains traitements. En outre, j’ai fait modifier notre système de ventilation pour assurer une meilleure aération. Nous avons donc bien maîtrisé notre protection.

Pouvez-vous réutiliser beaucoup de matériaux de protection ?

Au début de la crise, nous avons essayé de réutiliser nos masques en raison de la grande pénurie de masques FFP2. Nous ne le faisons plus. Selon la situation, nous utilisons 1 à 3 masques FFP2 par jour car c’est plus hygiénique. Nos tabliers sont changés et lavés après chaque traitement aux aérosols.

Ressentez-vous une gêne lors de l’utilisation des masques FFP2 ?

La plupart des masques que nous avons utilisés doivent être scotchés au niveau du nez. Sinon, nos lunettes commencent à s’embuer. Je considère que c’est le principal domaine à améliorer. J’utilise également des supports spéciaux pour ne pas avoir à toujours porter les élastiques derrière les oreilles.

Quels sont les facteurs les plus importants pour vous lors du choix d’un masque FFP2 ?

Un haut degré de protection est le premier critère pour un masque FFP2. Le confort de port et de respiration est le deuxième facteur le plus important. La durabilité, la possibilité de réutilisation et la recyclabilité sont un plus. Le look et l’esthétique n’ont pas beaucoup d’importance pour moi. En termes de budget, je dois voir si notre cabinet peut continuellement innover – c’est là que je cherche le meilleur équilibre entre prix et protection lorsque je choisis un masque FFP2.

Comment avez-vous vécu le rôle informatif du gouvernement et/ou d’autres agences pendant la crise ? Avez-vous été correctement informé de l’utilisation d’une protection supplémentaire ?

Je pense que c’était un aperçu évolutif pour tout le monde. Bien sûr, nous avons été soutenus par notre association professionnelle et par le gouvernement. C’était difficile au début, puis j’ai fait beaucoup de recherches et de remue-méninges sur la meilleure façon de gérer la pandémie dans notre cabinet. Nous avons dû mettre de l’ordre dans notre cabinet et nous avons été assez extrêmes dans cette démarche, tout devait être propre, moins de chaises dans la salle d’attente, pas de livrets,… Après la pandémie, cela deviendra moins strict, par exemple, les livrets dans la salle d’attente feront leur retour.

Comment vos patients vivent-ils toutes ces précautions supplémentaires, comme le port d’un masque FFP2 ? 

Nous avons toujours reçu des réactions positives. Cela peut sembler un peu étrange, mais vous remarquez que les gens se sentent à l’aise avec. Nous avons été stricts à ce sujet dès le début, et peut-être de manière relativement détendue. Nous mettons un tablier différent pour chaque patient et, à part le port d’un masque FFP2, ils apprécient cela.

Vous avez pris beaucoup de précautions supplémentaires pendant la crise. Sont-elles permanentes, même dans cette période post-covid ?

Nous continuerons à porter des masques FFP2. Pour l’instant, nous les mettons et les portons pendant toute une matinée, ce qui est le meilleur moyen de nous empêcher d’y être exposés. Après le Covid, je nous vois bien enlever les masques entre les rendez-vous.

Et enfin, que pensez-vous des masques Medimundi ?

Je n’ai pu les essayer que récemment, mais j’ai été très agréablement surpris par leur confort. Ils s’adaptent bien, et avec ces masques FFP2, je ne vois plus la nécessité de les scotcher sur le nez, ce qui est très pratique pour moi. De plus, ils sont dotés d’un élastique sur la tête, ce qui est plus confortable que les boucles d’oreilles classiques.

Merci Pieter de partager vos expériences avec nous !

Gerelateerde blogberichten

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *